2019 : année de tous les records dans l'immobilier

12 janv. 2020 11:00:00

Les professionnels de l'immobilier se félicitent des nouveaux records battus en 2019 en terme de ventes immobilières. Les taux d'intérêt favorables ont largement soutenu cette dynamique tout comme une combinaison d'autres facteurs positifs. Mais n'y a-t-il tout de même pas des laissés-pour-compte ?

Un nouveau record de ventes

Un nouveau record a été franchi en 2019 : la barre du million de ventes a été largement dépassée. 

Selon les chiffres de la FNAIM : 

Le nombre de ventes atteindrait 1.075.000 unités [...] soit une hausse de 11,4 % par rapport à 2018. 

Cette dynamique a permis de soutenir une hausse des prix de l'immobilier dans les plus grandes villes. 

Paris a vu ses prix progresser de +8 % en seulement un an et les 10 plus grandes villes de France de +5,2 % 

Quel facteur peut expliquer cette augmentation spectaculaire ?

Les taux d'intérêt comme principal carburant

shutterstock_1324692878 (8)

Le consensus des professionnels pensait que les taux d'intérêt allaient remonter. Ils se sont maintenus à des niveaux historiquement bas ! 

Ils ont permis d'augmenter le pouvoir d'achat des acheteurs. C'est ce qui explique que la demande a pu être aussi soutenue tout au long de l'année. 

Selon le président de Century 21 : 

Avec un taux de 1 % sur vingt ans, en remboursant 1.000 euros par mois, un ménage peut acheter un logement de 212.000 euros. Lorsque les taux étaient à 4,5 %, un même montant de remboursement leur permettait d'acheter un bien de seulement 172.000 euros 

De nombreux ménages ont pu envisager d'acquérir des biens immobiliers grâce à ces conditions de crédit favorables (notamment les ouvriers et employés).

Les taux sont-ils la seule explication ? 

Une combinaison de facteurs favorables

En plus des taux d'intérêt très bas, d'autres éléments ont eu un impact favorable sur les ventes immobilières : 

  • La baisse du chômage 
  • La croissance démographique 
  • La réduction des mises en chantier de logements neufs (à cause de la période électorale) 
  • L'accroissement du nombre de familles recomposées

D'autres facteurs psychologiques liés à l'actualité ont eu également un effet positif : la réforme des retraites qui a incité les français à se tourner vers des placements sûrs comme la pierre.

Mais ces résultats ne cachent-ils pas une réalité plus disparate ? 

Les laissés-pour-compte de l'immobilier 

Contrairement à Paris ou aux plus grandes villes françaises, les territoires ruraux n'ont toujours pas rattrapé la dévalorisation subie pendant la crise de 2008. 

L'indice des prix proposé par Meilleurs Agents permet de s'en rendre compte : 

image

Malgré une légère augmentation des prix de 1,6% pour l'année de 2019, les zones rurales sont toujours en baisse de presque 5 % sur les 10 dernières années ! 

Les ventes sont parfois interminables et les propriétaires sont souvent obligés d'accepter de réaliser des moins-values significatives pour réussir à vendre leurs logements.

Si vous avez des difficultés à vendre votre propriété malgré ce contexte favorable ou que vous êtes dans un secteur difficile, vous pouvez lire cet article qui vous permettra d'obtenir quelques conseils pratiques.

L'année 2020 sera-t-elle dans le prolongement de 2019 ou marquera-t-elle le début d'une stagnation, voire baisse de l'immobilier ?

 

Nouveau call-to-action

Vous pouvez également aimer

Ces articles dans actualité

Pas de Commentaires

Dites nous ce que vous en pensez