Comment compter les pièces de son logement ?

Vendre Mon Bien
28 juil. 2019 03:16:38

Question indispensable à se poser avant de mettre son bien immobilier en vente. La réponse n'est pas aussi évidente que l'on pourrait le croire. Certaines subtilités doivent être connues. Il est également très important de ne pas se tromper pour éviter de mauvaises surprises !

La définition classique des pièces comptabilisées

Il s'agit des pièces de vie : le salon et et les chambres. Par exemple, un appartement disposant de 3 chambres et d'un salon est considéré comme un 4 pièces. 

Les pièces non comptabilisées : 

Voici une liste des pièces que vous ne devez pas compter. Il s'agit des pièces "d'eau" et de "service" : 

  • La cuisine 
  • La salle de bain ou salle d'eau 
  • Les WC
  • L'entrée
  • La buanderie
  • Le cellier 
  • Le sous-sol (non aménagé) 

shutterstock_129086126

Les pièces dont le statut est indéterminé : 

Il s'agit de pièces que l'on peut, dans certaines circonstances, considérées comme des pièces de vie : 

  • Les petites pièces. Si par exemple, vous disposez d'une pièce de 6m² que vous utilisez comme bureau, pouvez-vous la comptabiliser ? Il ne vaut mieux pas. En revanche, il peut être pertinent de préciser son existence dans l'annonce de vente.
  • Les pièces en enfilade : Vous pouvez les compter comme des pièces de vie. Cependant, vous avez tout intérêt à préciser cette caractéristique dans l'annonce de vente afin d'éviter une éventuelle déception lors des visites.
  • Un double séjour peut être considéré comme deux pièces s'il fait plus de 30 m².
  • Une mezzanine peut également être considérée comme une pièce de vie si la hauteur sous plafond est supérieure à 1,80 m. 
  • Une loggia doit être correctement isolée pour être comptabilisée.

L'importance de ne pas se tromper

Donner une information juste sur les pièces de votre logement sur votre annonce de vente est plus important qu'il n'y parait. Même si une légère erreur peut sembler anodine, l'effet psychologique sur l'acheteur peut être désastreux. A ce sujet, nous vous invitons à lire notre article qui donne des conseils à respecter pour réussir à vendre son bien immobilier. 

Prenons le cas d'un acheteur qui en plein milieu d'une visite apprend que la seconde chambre de votre trois pièces est en enfilade. Vous pourriez tout de suite percevoir la déception dans ses yeux ! Et il n'y a rien de pire qu'un acheteur déçu. S'il avait été informé en amont de cette particularité, il aurait pu avoir deux choix : 

  • Refuser de visiter : vous auriez gagné du temps
  • Accepter la visite : l'effet "mauvaise surprise" n'aurait pas compromis l'éventuelle négociation qui s'en serait suivie.

Nouveau call-to-action

Vous pouvez également aimer

Ces articles dans conseils pratiques

Commentaires (3)