28 avr. 2020 15:56:16 par Thibaud Decressac

Comment trouver un acheteur pour ma maison ?

estimation immobilière

Vous souhaitez vendre votre bien immobilier ? Trouver un acheteur fiable rapidement est le défi que vous allez devoir relever ! Dans un premier temps, il est indispensable de comprendre qui sont les acheteurs et quelle est leur façon de penser. Dans un second temps, nous allons voir sur quels leviers vous devez appuyer pour les convaincre d'acheter votre propriété.

Qui sont les acheteurs

Qui sont-les acheteurs ? 

  • Génération Y : La génération Y représente près de la moitié des acheteurs 
  • 36 ans : L'acheteur moyen a 36 ans et vit en couple. Il a tendance à se laisser influencer par ses enfants.
  • CSP + : 75% des clients d'aujourd'hui ont fait des études supérieures.
  • Locataires potentiels : 52% des acheteurs envisagent également la location 
  • 7 biens visités : en moyenne avant de réaliser une offre d'achat
  • 4 mois de recherche : durée moyenne pendant laquelle un acheteur va rechercher un bien immobilier avant de réaliser une offre. 

Si vous souhaitez des conseils approfondis sur la façon de réaliser une estimation immobilière, nous vous conseillons de télécharger gratuitement notre ebook sur l'estimation immobilière.

Comment pensent les acheteurs

Comment pensent les acheteurs ?

L'acheteur prend son temps 

Une recherche immobilière dure plus d'un trimestre. Le futur acquéreur de votre bien immobilier garde la tête froide et son choix ne se fera jamais dans la précipitation.

L'acheteur connaît le marché 

Votre bien immobilier va être mis en concurrence avec plusieurs autres offres. S'il n'est pas compétitif ou que le prix n'est pas le bon, aucune chance de réussir à le vendre.

L'acheteur est exigeant

Plus de la moitié des acheteurs envisagent également la location. Ils n'hésiterons pas à se rabattre sur cette seconde option dans le cas où ils ne trouvent pas de bien qui correspond à leurs critères .

3 critères dun acheteur

Les 3 critères essentiels d'un acheteurs

1. Le concept "d'enveloppe"

C’est le budget qu’un acheteur est prêt à dépenser pour l’acquisition de sa future propriété. Elle est souvent déterminée par des seuils “psychologiques”.

La recherche débute toujours par la détermination d'un budget maximum pour l'acquisition d'un nouveau bien immobilier. Ce montant correspond souvent à un seuil psychologique. Par exemple : 100.000 €, 250.000 €, 300.000 €, 500.000 €, etc...

Que retirer de ce concept pour fixer un prix de vente cohérent ? 

Ce qu'il faut faire : Définir un prix qui respecte un seuil d'enveloppe pour capter un maximum d'acheteur. Par exemple 150.000 € 

Ce qu'il ne faut pas faire : Fixer le prix sans respecter les seuils d'enveloppe. Par exemple 158.000 €. Les acheteurs qui ont un budget de 150.00 € risquent de rater votre bien lorsqu'ils configurent leur filtre de recherche sur les portails immobiliers.

2. L'emplacement avant tout

L'emplacement est le critère le plus fondamental et discriminant de la vente immobilière. Il détermine 80 % de la valeur de votre bien immobilier. L'acheteur va rechercher ce qu'il peut s'offrir en fonction de la surface qu'il désire et son budget.

Le premier réflexe de l'acheteur va être de réaliser une analyse du marché immobilier. Il va regarder le prix du m² dans les différentes région / villes de France.

En fonction de son budget et de ses critères, il ne va pas pouvoir prétendre au même secteur. Par exemple, voici ce qu'on peut acheter en France pour 250.000 € : 

  • un studio de 30 m² à Paris 
  • un appartement de 80 m² à Nantes
  • Une maison de 190 m² à Saint-Etienne 

3. La concurrence comme référence

Pour un budget et un secteur déterminé, un acheteur va essayer de trouver le bien disposant du plus de qualités possibles. Ce bien doit être le votre si vous voulez avoir une chance d'obtenir une offre d'achat dans un délai raisonnable. 

On peut classer un bien immobilier sur un marché donné en 3 catégories : 

  1. Bien standard : il est considéré comme celui n'ayant ni qualité ni défaut. Il sert de référence pour calculer le prix moyen de l'immobilier dans un secteur donné
  2. Bien haute de gamme : il dispose de qualités et prestations qui lui permettent de se vendre plus cher qu'un bien standard. Il s'agira, par exemple, d'une maison avec piscine ou d'un appartement en dernier étage avec une terrasse.
  3. Bien en fourchette basse : il est souvent handicapé par des défauts liés à ses caractéristiques propres (rez-de-chaussée sur rue, travaux de rénovation importants...) ou à son environnement (nuisances sonores, vis-à-vis très proche...). Son prix sera plus bas que celui du marché

Nouveau call-to-action