Qui va récupérer les biens de Johnny Hallyday ?

Vendre Mon Bien
12 févr. 2018 16:29:44
La guerre est déclarée ! Laura Smet, la fille de Johnny, s’apprête à livrer une bataille judiciaire pour récupérer son héritage. D'après certains experts, Johnny Hallyday ne possédait pas une immense fortune en liquide. En revanche, son patrimoine immobilier, disséminé à travers le monde, est d'une grande valeur…A qui reviendra-t-il ? On vous en dit plus !


Johnny Hallyday est mort dans la nuit du 5 au 6 décembre dernier des suites d’une longue maladie. Depuis le décès de la star, sa famille s’était montrée très soudée… Mais aujourd’hui, force est de constater que la cordialité de façade a laissé place à une réelle hostilité, entre la veuve de Johnny, Laeticia, et sa belle-fille. En effet, on vient d’apprendre que Laura Smet aurait été complètement déshéritée par son père au profit de de Laeticia !

Les problèmes concernant l’héritage du chanteur commençaient à s’accumuler et une véritable guerre de succession semblait inévitable. La tension était déjà palpable ces dernières semaines quand David Hallyday et Laura Smet s’étaient farouchement opposés à l’album posthume de Johnny pour lequel Laeticia Hallyday travaillait sans relâche. Mi-janvier, la maman de Jade et Joy et le premier fils de l’idole des jeunes avaient eu un échange téléphonique des plus glacials, au sujet de la promotion de cet opus.

Au cours de sa carrière, Johnny Hallyday a enregistré 51 albums. Ces redevances s'ajoutent aux nombreux contrats publicitaires et autres merchandisings dont a bénéficié Johnny Hallyday. Sa maison de disques a déclaré avoir versé à l'artiste 46,8 millions d'euros depuis 1985. Soit 37 millions pour ses disques, 9,6 millions pour le merchandising et la publicité. En moyenne, cela représente un peu moins de 2,5 millions d'euros par an. Toutefois, Johnny Hallyday était connu pour son train de vie démesuré et n’était pas un grand économe. Il avait toutefois investi dans l’immobilier.

 

Un patrimoine immobilier important

Au patrimoine immatériel de la star s'ajoute donc un large patrimoine immobilier. En 2010, Le Nouvel Observateur avait révélé l'existence d'un acte notarié de « donation au dernier vivant », qui protégerait Laeticia avec son plein accord jusqu'à sa propre mort, tout en réservant une part aux enfants mais cette version semble totalement remise en cause par le communiqué de Laura Smet. Quoi qu'il en soit, une fois toutes les ardoises réglées, que va-t-il rester à Laura, David, Jade et Joy ?

Dans tous les cas, il y a quatre maisons : le chalet de Gstaad (valeur : 9,5 millions d'euros), la propriété de Marnes-la-Coquette (déjà mise en vente 25 millions d'euros, sans trouver preneur) où il a rendu son dernier souffle, celle de Los Angeles estimée à 10 millions d'euros, et la villa de Saint-Barthélemy (parfois louée 30 000 euros la semaine), l'île des Antilles où il est enterré. Or, l'artiste mort à l'âge de 74 ans, résidait depuis plusieurs années aux États-Unis.

Si le droit des successions est déjà très complexe en France, on n’imagine pas ce que cela va être avec un problème de droit international ! En effet, le testament de Johnny a été rédigé selon le droit californien. Un véritable casse tête pour les avocats de Laura Smet qui vont avoir pour mission de récupérer une partie de cet héritage. Affaire à suivre…

 

Vous aussi vendez votre bien !

Obtenez des offres d'achat en 30 jours ! 

Vendre en 30 jours

Inscrivez-vous par Email

Pas de Commentaires

Dites nous ce que vous en pensez