mai 14, 2018   |   0 Comments
/ / Louer plutôt que vendre ? Attention à la faible rentabilité  !

Louer plutôt que vendre ? Attention à la faible rentabilité  !

Qui n'a pas été séduit par les publicités racoleuses sur l'investissement locatif ? Rentabilité à deux chiffres, indépendance financière, possibilité de devenir rentier en quelques années... Pourtant, la réalité est toute autre ! La rentabilité est souvent bien plus faible à l'arrivée pour la location classique. Quant à la location courte durée, elle subit une véritable répression de la part des pouvoirs publics. De plus, la création d'un nouvel impôt sur l'immobilier vient accroître la pression fiscale sur les propriétaires. 

La location classique : une rentabilité décevante

Première erreur souvent commise par les investisseurs qui souhaitent se lancer dans le locatif : se contenter d'évaluer la rentabilité locative brute. En effet, ce qu'il reste après les différentes charges et impôts est souvent bien plus faible !  

blog_fisca_1-1

Pour que vous puissiez mieux comprendre, nous avons repris une comparaison, réalisée par le site www.bienprevoir.fr, entre deux placements pour une valeur identique : 100.000 €. D'un côté l'immobilier et de l'autre une assurance vie. Le résultat à l'arrivée est sans appel ! 

 blog_fisca_2-4

Cet exemple reste optimiste puisque sur une moyenne nationale, la rentabilité des biens immobiliers locatifs, ne dépasse pas le niveau de l'inflation actuelle... 

 

La location courte durée : la fin de l'âge d'or

La trop faible rentabilité de la location classique ne vous intéresse pas. Vous pensez vous tourner vers la location courte durée qui permet d'obtenir des revenus juteux rapidement ? Mauvaise idée ! Les pouvoirs publics, face à la pénurie de logements dans les grandes agglomérations, ont décidé de durcir la réglementation de ce type de pratique : 

  • Impossibilité de louer au delà de 120 jours par an sans avoir à déclarer un changement d'usage du bien.
  • Obligation d'enregistrement auprès des mairie des grandes villes (actuellement le cas pour Paris, Lyon et Bordeaux)
  • Nouveau projet de loi qui va instaurer l'obligation pour le loueur de transmettre à la commune, sur demande, le décompte du nombre de nuitées. De lourdes amendes sont prévues pour les contrevenants... 
  • Un alourdissement de la taxe de séjour 

En résumé : un environnement réglementaire hostile qui ne fait que s'aggraver avec le temps... 

 

Le propriétaire : nouvelle cible du gouvernement 

L'ISF est mort, vive l'IFI ! Sauf pour les propriétaires et investisseurs dans l'immobilier. En effet, ce nouvel impôt va cibler le patrimoine immobilier des contribuables dont la valeur dépasse 1.300.000 € (nette de dette et après abattements de la résidence principale).

Selon Edouard Philippe, l'objectif de la suppression de l'ISF serait de "favoriser l'investissement productif". A croire que l'investisseur en immobilier n'est pas un "investisseur productif". Une première mesure inquiétante qui semble ouvrir à la voie à d'autres réformes dont les propriétaires seront probablement la cible... 

 

Notre conseil : Vendez !  

Céder une partie de son patrimoine immobilier pour investir en placements financiers est probablement la solution qui vous permettra d'obtenir d'avantage de revenus tout en échappant au climat hostile qui semble s'installer sur l'investissement immobilier. 

Téléchargez le livre blanc à quel prix vendre
vous etes arrive au bout de l'article.
partagez-le
Pour ne plus rater d'article comme celui-la

Recevez les derniers articles par mail !

On est aussi sur
Facebook
Et sur
Twitter
Vendre Mon Bien
Picture of Vendre Mon Bien

Startup spécialisée dans l'immobilier. Nous proposons des solutions clef en main et digitales pour tous vos projets. Vendez en 30 Jours !

Abonnez-vous
Téléchargez le livre blanc à quel prix vendre

Partagez cet article sur les réseaux sociaux

Linked In YouTube

Les Dernieres Astuces Immo Dans Votre Boite Mail: