Votre maison va-t-elle finir comme l'Atlantide ?

Vendre Mon Bien
18 août 2019 à 15:00:00

Les changements climatiques et l'activité humaine ont déjà des conséquences dramatiques sur les logements situés en bord de mer. Entre érosion des plages et montée des eaux, de nombreuses habitations risquent de finir englouties !

Un risque accru à cause du tourisme 

Nos aînés avaient pris l'habitude de construire leurs maisons éloignées de l'eau, sur des hauteurs pour éviter tout risque de submersion. C'était notamment le cas des habitations de pêcheurs installées à bonne distance du rivage. 

C'est le développement de l'activité touristique et la construction de nombreux logement secondaires qui ont fait exploser la quantité de biens immobiliers à proximité immédiate de la mer. La principale motivation étant l'effet de mode de la maison "pied dans l'eau" et l'intention spéculative qui l'accompagne. Mais à vouloir trop gagner, certains ont pris le risque de tout perdre ! 

Un danger bien réel 

Dans de nombreux secteurs de France, il est faut envisager de vivre au 1er étage et non plus au rez-de-chaussée. A terme, certains de ces logements devront même être détruits ! 

Cette nécessité de relocalisation pourraient toucher l'Ile de Ré, Ouessant, Noirmoutier, Saint-Martin, Saint-Barthélémy et une partie de la Martinique... 

Des causes naturelles et humaines 

Il faut être conscient que les principales causes de ce phénomène sont humaines. On peut citer les phénomènes suivants :

  • Hausse du niveau de la mer qui engendre un recul des plages
  • Les barrages provoquant des vagues qui contribuent à la destruction des côtes meubles 
  • Les constructions qui diminuent la largeur de l'estran et réduisent le pouvoir de dissipation des vagues 
  • Les aménagements côtiers comme les ports ou constructions maritimes qui perturbent le transit des sédiments
  • La déstabilisation des dunes à cause de l'extraction de matières premières et l'activité touristique

Les causes naturelles sont moins importantes mais tout de même existantes : 

  • Les transports sédimentaires provoqués par les courants marins
  • Les tempêtes dont les fortes vagues détruisent les côtes meubles. 

Existe-t-il des solutions viables ? 

Les digues sont une fausse bonne idée. En effet, elles accentuent l'érosion côtière en particulier sur les secteurs composés de dunes. De plus, elles ne sont pas vraiment efficaces : des personnes ont été noyées derrière la digue de la Faute-sur-Mer. 

La seule véritable solution semble être la pédagogie et l'acceptation d'une relocalisation. L'Etat a également une responsabilité dans la prévention et l'indemnisation des victimes de ce phénomène. Il ne semble pourtant pas très actif et ne réagit que de manière symbolique lors de catastrophes (tempête Xynthia de 2010). 

 

Nouveau call-to-action

Vous pouvez également aimer

Ces articles dans actualité

Inscrivez-vous par Email

Commentaires (1)